A A A
Économie

Fiera Capital lance un fonds d’infrastructure privé

25 mars 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Fiera Capital a annoncé hier le lancement d’un Fonds Fiera d’infrastructure privé. L’objectif de ce nouveau produit est d’offrir aux investisseurs qualifiés un accès aux investissements dans des actifs d’infrastructures de base qui, jusqu’alors, étaient uniquement offerts aux investisseurs institutionnels et de gestion privée.

« Ces infrastructures sont liées à l’énergie, aux transports ou à des équipements publics. Il s’agit notamment de la construction de routes, ou encore d’hôpitaux ou de prisons avec des partenariats public-privé », précise François Bourdon, chef des solutions de placement chez Fiera.

Contrats avec les pouvoirs publics

Celui-ci estime qu’un plus grand nombre de particuliers investisseurs devraient ainsi « pouvoir accéder à des projets d’infrastructure adossés à des contreparties solvables », c’est-à-dire essentiellement les gouvernements.

« Les contrats sont tous passés avec les pouvoirs publics, par exemple la Régie de l’énergie au Québec ou les ministères des Transports de la Colombie-Britannique ou de l’Ontario », explique-t-il.

Auparavant, de telles occasions étaient habituellement réservées aux seuls investisseurs institutionnels, souligne Fiera.

Rendements attrayants à long terme

« Ce nouveau Fonds apporte une réponse aux besoins changeants de notre bassin croissant d’investisseurs, se félicite François Bourdon. En plus de leur proposer une diversification plus importante de leur portefeuille, il cherche à leur procurer des rendements attrayants à long terme à partir de rendements au comptant et de la croissance du capital. »

Son but est de « générer des flux de trésorerie stables et prévisibles » et de « procurer un rendement par année à un chiffre, dans le haut de la fourchette, sur des périodes de cinq ans », précise le spécialiste en placement.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques