A A A
Établissements

Finance Montréal et le CFI Montréal ne font plus qu’un

16 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Finance Montréal et le Centre financier international Montréal (CFI Montréal) ont annoncé hier que leurs membres avaient approuvé la fusion de leurs activités. 

La nouvelle entité porte le nom de « Finance Montréal », précisent-ils dans un communiqué.

Jusqu’alors placées sous la responsabilité de CFI Montréal, les activités de démarchage des centres financiers internationaux et de promotion de la place financière de la métropole se poursuivront désormais au sein de Finance Montréal.

UN « REGROUPEMENT LOGIQUE »

« Cette étape formalise la réalité effective sur le terrain puisque les deux organisations travaillaient ensemble depuis déjà trois ans à la réalisation de leur mission respective, en partageant plusieurs ressources humaines et matérielles », indique le communiqué.

La fusion répond aussi à une demande exprimée par Québec dans son budget déposé en mars dernier, dans lequel il exprimait sa volonté que Finance Montréal regroupe et poursuive les activités de CFI Montréal.

« Nous franchissons une étape importante aujourd’hui. Ce regroupement des forces est logique et facilitera l’atteinte du grand objectif que nous partageons, soit d’assurer le développement et la promotion de la place financière de Montréal et du Québec », se félicite Claude Séguin, président du conseil de Finance Montréal.

Mario Albert

MARIO ALBERT RESTE DIRECTEUR GÉNÉRAL

L’ex-président du conseil de CFI Montréal, Jacques Girard, demeure membre du conseil de la nouvelle société, tandis que Mario Albert continue d’occuper les fonctions de directeur général.

« Le conseil tient à [lui] réitérer toute sa confiance ainsi qu’envers l’équipe de Finance Montréal quant à leur capacité d’exploiter toutes les synergies découlant de la fusion et leur capacité de mettre en œuvre la stratégie de développement et de promotion de l’industrie des services financiers du Québec », conclut Claude Séguin.


La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques