A A A
Argent

FNB : à quoi s’attendre en 2015?

26 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’année 2014 ayant été particulièrement bonne pour le secteur des fonds négociés en Bourse (FNB), avec des nouveaux capitaux chiffrés à 10,3 G$, soit deux fois plus qu’en 2013, le rapport Perspectives des FNB de BMO Gestion mondiale d’actifs en 2015 propose d’identifier les occasions et défis qui guetteront les investisseurs au cours des prochains mois.

On peut y lire qu’en 2014 les nouveaux capitaux se sont élevés à 5,8 G$ dans les FNB d’actions et à 4,3 G$ dans les FNB de titres à revenu fixe. Des chiffres qui, dans les deux cas, ont dépassé les prévisions.

Faits saillants 2014

  • La valeur des actifs sous gestion du secteur canadien des FNB se chiffre à 76,8 G$, en hausse de 21,7 % par rapport à 2013;
  • Au 31 décembre 2014, 360 FNB étaient inscrits en Bourse au Canada, par rapport à un peu plus d’une centaine en 2009;
  • Le marché américain des FNB a franchi le cap des 2 G $US, une hausse de 17,8 % sur 2013;
  • Le marché international des FNB a atteint la somme record de 2,7 G$ US d’actifs sous gestion, investis dans plus de 5000 FNB de 49 pays.

Pour la quatrième année consécutive, le secteur des FNB de BMO sort gagnant en matière d’injection de nouveaux capitaux, selon Bloomberg. Au 31 octobre 2014, la valeur de ses actifs sous gestion était de 17,8 G$, soit 24,3 % du marché.

Occasions de croissance : 

• La croissance générée par les investisseurs

Les possibilités de répartition des FNB devraient continuer d’attirer les investisseurs, notamment ceux ayant jusqu’à présent favorisé les titres uniques;

• La croissance générée par les conseillers

Plusieurs conseillers devraient se tourner vers les FNB afin de tirer parti de leurs caractéristiques dans l’établissement d’un portefeuille de placement, dont l’accès aux marchés internationaux et les coûts peu élevés.

• La montée constante des FNB à bêta judicieux

Les investisseurs à la recherche d’une alternative à la pondération basée sur la capitalisation boursière pourraient envisager les FNB à bêta judicieux, qui reposent sur un principe de rendement ajusté du risque supérieur à long terme.

• L’attrait de la faible volatilité

Un marché en progression devrait amener les investisseurs à considérer des produits pouvant permettre à la fois de protéger les gains antérieurs et de bénéficier de la croissance actuelle.

À surveiller en 2015

Selon l’étude, la popularité des FNB devrait se traduire par une concurrence accrue, issue de la dynamique existant entre nouveaux produits de fournisseurs établis et nouveaux fournisseurs.

Les catégories d’investissement offertes se multipliant, le recours à la gestion professionnelle des FNB pourrait gagner en popularité afin de privilégier la  liquidité.

En Europe et dans la zone Asie-Pacifique, l’engouement des investisseurs et des conseillers pour les FNB devraient assurer la croissance mondiale de l’industrie, actuellement dominée par États-Unis.

Le rapport complet est disponible en ligne.

La rédaction vous recommande :

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques