A A A

Fonds communs : 85 % des investisseurs sont satisfaits du travail de leur conseiller

2 octobre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(02-10-2006)Un sondage Pollara mené pour le compte de l’Institut des fonds d’investissement du Canada(IFIC)montre sans équivoque que les investisseurs apprécient le travail de leur conseiller.

En effet, 85 % des personnes interrogées ont dit être satisfaites ou très satisfaites des conseils prodigués par leur professionnel du placement. À la question : « Est-ce que votre conseiller a discuté avec vous du risque que vous êtes disposé à accepter en matière de placement? », 94 % ont répondu par l’affirmative. Les objectifs financiers des investisseurs sont abordés de manière systématique, puisque 94 % des personnes sondées ont abordé ce sujet avec leur conseiller.

La délicate question de la rémunération demeure encore floue chez un nombre significatif de consommateurs. Quelque 42 % des participants au sondage ont indiqué que leur conseiller ne leur a pas parlé de la façon dont il est rémunéré.

Comme l’ont montré d’autres études par le passé, les investisseurs sondés par Pollara sont confiants de leur niveau de connaissance en matière de placements. Un nombre impressionnant(91 %)a mentionné disposer de suffisamment de renseignements pour leur permettre de prendre une décision éclairée avant d’investir.

Les informations que leur envoient les sociétés de fonds communs répondent à la plupart ou à toutes leurs questions dans 68 % des cas. Quant au rapport annuel des fonds, 80 % des participants souhaitent qu’il tienne sur deux pages seulement.

On a interrogé les consommateurs sur leur niveau de confiance à l’égard de plusieurs produits d’investissement pour les aider à atteindre leurs buts. Quelque 88 % font confiance en l’immobilier(incluant leur résidence principale), suivi de près par les fonds communs de placement avec 85 %. Pour leur part, les certificats de placement ont obtenu 71 %, les obligations, 63 % et les valeurs mobilières, 54 %.

Les investisseurs ont expliqué leur attirance pour les fonds communs par la gestion professionnelle, la diversification et la gestion du risque, l’accès à une grande variété d’investissements, la facilité de se déplacer à l’intérieur des familles de fonds et la capacité d’acheter des fonds avec de petits montants.

Loading comments, please wait.