A A A
Baisse économique

Fonds communs : c’est la faute au secteur canadien des ressources

5 décembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les fonds d’actions canadiennes ont connu un mois de novembre plutôt ordinaire, entraînés vers le bas par un secteur des ressources naturelles en difficulté. Les fonds d’action des métaux précieux n’ont guère fait mieux.

Respectivement, ils affichent des reculs de 4,3 % et de 9,2 %, indiquent les données de Morningstar Canada. « Pendant les jours qui ont suivi l’élection présidentielle américaine, les craintes ravivées au sujet du soi-disant précipice fiscal ont fait chuter les marchés, et les secteurs plus volatils comme les métaux précieux et les ressources naturelles ne s’en sont pas encore remis », explique la firme d’information financière.

Les fonds de métaux précieux ont aussi souffert des mauvaises nouvelles qui ont frappé de gros joueurs du secteur aurifère en novembre. Par exemple, Barrick Gold a revu ses prévisions à la baisse, alors que les résultats d’IAMGOLD n’ont pas atteint les attentes des analystes.

Heureusement, les pertes subies dans ces secteurs ont été compensées par la bonne tenue des entreprises financières. L’indice Actions de services financiers a progressé de 2,2 % au cours de la période. Cette petite catégorie de fonds dépend lourdement des résultats des grandes banques canadiennes, qui se sont appréciés au cours de la deuxième moitié de novembre dans l’attente de bénéfices supérieurs. La Banque Royale du Canada a publié des résultats positifs vers la fin du mois. Mardi, la Banque de Montréal a déclaré des profits en hausse de 41 % au 4e trimestre, pour dépasser le cap du milliard de dollars.

L’indice Actions canadiennes de revenu, dont les fonds sous-jacents sont les moins exposés aux ressources naturelles et qui ont une forte composante en actions des services financiers, ont connu les meilleurs résultats avec une baisse de 0,1 % seulement sur le mois.

Les investisseurs qui ont misé sur les fonds d’actions étrangères s’en sont bien sortis en novembre. Les fonds d’actions d’Asie/Pacifique excluant le Japon ont enregistré des gains de 1,8 %, tandis que ceux des catégories Actions japonaises et Actions européennes ont avancé de 1,6 %.

Les indices Actions internationales et Actions d’Asie/Pacifique ont affiché + 1,5 %. Enfin, les actions européennes se sont maintenues grâce à l’approbation allemande du dernier plan de sauvetage pour la Grèce, ce qui a donné un peu d’assurance aux investisseurs.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000