A A A

Fonds communs : le taux de croissance de l’actif ralentit au Canada

17 janvier 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Malgré des ventes soutenues au cours de 2007, l’actif des fonds de placement subit les contrecoups des secousses du marché boursier durant le second semestre, enregistrant un taux de croissance de 5,5 % seulement, indique Rudy Luukko, de Morningstar Canada.

Depuis le creux boursier de 2002, l’actif sous gestion a crû à des taux supérieurs à 10 % pendant quatre années consécutives, atteignant même 15,9 % en  2006. Mais en 2007, bien que les ventes de parts de fonds à long terme aient aussi augmenté de 28,6 %, atteignant un total de 27,9 milliards de dollars, la valeur de l’actif détenu à la fin de l’année s’est contractée en parallèle au marché boursier.

De plus, une tendance plus préoccupante s’est confirmée puisque le ratio de fonds détenus à long terme est demeuré faible, avec un total de 4,5 % des ventes comparativement à des taux de 28,4 % en 1997. Les fluctuations du second semestre ont aussi convaincu les investisseurs de placer leur capital dans des fonds du marché monétaire qui a d’ailleurs vu son actif augmenter pour la première fois depuis 2001, selon l’Institut des fonds d’investissement du Canada.

L’incertitude se manifeste aussi à travers le type de fonds choisis par les investisseurs à long terme. Ceux-ci ont massivement privilégié les fonds équilibrés, en particulier les portefeuilles ayant une forte composante d’actifs internationaux. Ces derniers représentent 17,6 milliards de dollars de ventes comparativement à moins de 5,5 milliards de dollars pour les fonds équilibrés canadiens. Les ventes de la catégorie des fonds de revenus fixes a aussi reculé de 1,4 milliard de dollars.

Cependant, certaines sociétés ont tout de même maintenu leur position ou poursuivi leur avancée, soit en maintenant un rendement supérieur au secteur et en distançant leurs concurrents, soit en conservant une position dominante dans l’industrie des fonds non institutionnels.

La Société financière IGM, propriétaire du Groupe Investors et des fonds Mackenzie, demeure le leader incontesté avec 198,1 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Le numéro deux, RBC Gestion d’actifs, a quant à lui accéléré sa croissance en augmentant ses actifs de 14,5 %, à 83,1 milliards, contre 1,7 % pour IGM.

Mais c’est parmi les firmes moins importantes que l’on retrouve les meilleurs rendements. Par exemple, Hartford Investments Canada a vu ses actifs bondir de 41,3 % et Caldwell Investments, de 40,1 %.

Loading comments, please wait.