A A A

Fonds communs : pire mois de leur existence

18 novembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

C’est maintenant officiel, l’industrie canadienne des fonds communs a connu le pire mois de son existence en octobre dernier. Les données finales de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) confirment le rachat net de 8,4 milliards de dollars de fonds communs, comparativement à des ventes nettes de 2,2 milliards, l’an dernier, à la même période. Ces tristes résultats font suite à un mois de septembre 2008 tout aussi douloureux. Les rachats nets s’étaient alors chiffrés à près de 5 milliards de dollars.

« Le mois d’octobre a été un défi important pour nos membres et les investisseurs que nous représentons. En plus des déclins du marché et leur effet sur les fonds d’investissement au détail, plusieurs autres facteurs ont contribué aux rachats nets que nous avons vus », a indiqué Pat Dunwoody, vice-présidente, services aux membres et communications de l’IFIC.

Fluctuation de devises et dégringolade boursière

En effet, les éléments négatifs semblent s’être ligués de manière concertée afin de secouer l’industrie des fonds communs. D’une part, de nombreux investisseurs individuels se sont rués vers les portes de sortie en réaction à la dégringolade généralisée des Bourses mondiales. D’autre part, les gestionnaires de billets liés ont été contraints de liquider pour 1,4 milliard de dollars de fonds communs afin d’honorer la garantie de protection du capital qu’ils offrent sur leurs produits.

Loading comments, please wait.