A A A
Économie

Fonds d’actions : rendements robustes en novembre

3 décembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après un mois d’octobre « très volatil », les marchés boursiers mondiaux ont affiché des rendements robustes le mois dernier, grâce notamment à des politiques favorables des banques centrales, estime Morningstar Canada dans une analyse publiée hier.

Malgré ces bonnes performances, les fonds d’actions canadiennes ont cependant « continué à être handicapés par leur participation importante aux ressources naturelles », alors que le prix du pétrole continuait à chuter.

Concrètement, 17 des 21 Indices de fonds Morningstar Canada qui mesurent les rendements agrégés des fonds d’actions, ont eu des rendements positifs en novembre.

Indices d’actions américaines : des sommets

Parmi les indices les plus performants, on trouve ceux qui pistent les catégories Actions américaines et Actions de PME américaines, avec des hausses respectives de 3,5 % et 3 %. Des résultats qui, selon la firme, reflètent à la fois les rendements positifs des marchés boursiers étasuniens et l’appréciation du dollar US par rapport au huard durant cette période.

« Les indices d’actions américaines ont atteint des sommets au début novembre, alimentés par une réaction positive aux victoires du Parti républicain aux élections de mi-mandat », note Achilleas Taxildaris, analyste de recherche sur les gestionnaires chez Morningstar.

De son côté, l’indice Actions européennes a également enregistré une belle performance, avec un gain de 3,7 %. De même, les indices de fonds qui pistent les catégories Actions internationales (+2,1 %), Actions mondiales (+2,6 %) et Actions de la Grande Chine (+2,6 %) ont tous été en hausse.

Fonds d’actions canadiennes : un bilan mitigé

Le bilan est toutefois moins reluisant à l’extérieur de l’Amérique du Nord, où « les économies développées ont du mal », avec en toile de fonds un ralentissement de la croissance du produit intérieur brut, voire dans certains cas sa contraction, et la crainte d’une nouvelle déflation, relève Morningstar.

Les fonds d’actions canadiennes « ont été affectés par leur grosse participation aux actions énergétiques, qui représentent 24 % de l’Indice composé S&P/TSX », note la société. Néanmoins, « le secteur des services financiers, qui constitue près de 36 % de l’indice de référence, a prospéré pendant le mois et compensé pour le piètre rendement du secteur de l’énergie ».

L’Indice de fonds Actions canadiennes a augmenté de 1,5 %, tandis que les indices Actions en majorité canadiennes et Actions canadiennes de revenu ont connu des hausses respectives de 1,6 % et 0,9 %.

Ressources naturelles : la baisse

L’indice de fonds le plus performant a été Actions des métaux précieux, en hausse de 5,9 %. Les fonds de cette catégorie se sont « comportés exceptionnellement bien » durant les trois premières semaines du mois, avec un gain moyen de plus de 13 %, souligne Morningstar.

Toutefois, au cours de la dernière semaine, tandis que le prix du pétrole dégringolait à moins de 70 $ US, les craintes d’une inflation mondiale se sont calmées, ce qui a nui au cours de l’or et l’indice a chuté de plus de 7 %.

C’est l’Indice de fonds Morningstar Actions énergétiques qui a enregistré le pire résultat, avec une perte de 9,7 %.

L’Indice de fonds Morningstar Actions des ressources naturelles, dont les fonds sous-jacents affectent approximativement la moitié de leurs actifs au secteur énergétique, a également affiché un piètre rendement, chutant de 5,3 %.

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques