A A A
Immobilier

Fort ralentissement en vue pour l’immobilier québécois

16 août 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les constructeurs québécois d’habitations n’auront lancé que 38 500 chantiers en 2013, prévoit la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Ce sera le plus bas niveau en 10 ans.

Les perspectives pour 2014 ne sont guère plus réjouissantes, la SCHL anticipant seulement 39 800 mises en chantier de maison individuelles et de logements collectifs.

Au cours de la dernière décennie, le pic de construction au Québec a été enregistré en 2004, avec plus de 58 000 mises en chantiers.

La stagnation annoncée de l’immobilier québécois s’explique par la croissance économique anémique et la faible création d’emplois, qui se traduiront par une baisse de la demande de l’existant et du neuf.

« Ceci étant dit, les tendances démographiques soutiendront la demande de logements jusqu’en 2014. À ce moment-là, les marchés de l’existant et du neuf seront tous deux dynamisés par un raffermissement de l’économie et un resserrement du marché de la revente », estime la SCHL.

Pour 2013, les mises en chantier de maisons individuelles diminueront pour se chiffrer à 13 700, sous l’effet d’une progression modérée de l’emploi, de la détente persistante du marché de la revente et de la tendance qui favorise les logements collectifs.

Si la demande se déplace justement vers les logements collectifs, c’est parce que ceux-ci sont plus abordables que les maisons individuelles, qu’ils répondent mieux aux besoins d’une population vieillissante et qu’ils s’intègrent plus facilement dans des aménagements qui privilégient la densification résidentielle.

De plus, la popularité des condos favorise l’offre de logements collectifs, qui a considérablement augmenté.

Mais, après avoir connu trois années de forte activité (de 2010 à 2012), le marché des logements collectifs s’est beaucoup détendu. « Le nombre de logements collectifs commencés diminuera donc de façon importante cette année : il sera inférieur à 25 000. En 2014, il remontera et devrait atteindre 25 700 », signale la SCHL.

Loading comments, please wait.