A A A

Forte augmentation du financement par titres de participation au 3e trimestre

10 novembre 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(10-11-2005)L’été 2005 a été chaud, tant surle plan climatique que sur celui des émissions de titres de participation,constate l’Association canadienne de courtiers en valeurs mobilières(ACCOVAM).

En effet, au terme du 3e trimestre 2005, le marché du financement desentreprises a atteint 12 milliards de dollars, en hausse de 9,6 % sur le trimestreprécédent et de 13 % sur le 3e trimestre de 2004.

Le gros de la performance est attribuable aux fiducies de revenu, qui sontallées chercher 5,65 milliards de dollars auprès des investisseurs.C’est 111 % de plus que l’an dernier. Les PAPE se sont chiffréesà 2,3 milliards de dollars, un bond de 123 % sur l’an dernier.Les émissions secondaires(+ 80 %)et les placements privés(+100 %)ont également connu du succès.

Évidemment, l’imposition par Ottawa du moratoire sur la créationde nouvelles fiducies de revenu aura pour effet de calmer l’effervescencedans ce secteur. Par conséquent, constate l’ACCOVAM, le financementdes fiducies devrait «fortement ralentir au cours des prochains trimestres.

Les émissions d’actions ordinaires affichent des résultatsmoins enivrants. À 5,3 milliards de dollars, il s’agit d’unrecul de 17 % par rapport au 3e trimestre de 2004. Elles ont étérecalées au deuxième rang, derrière les fiducies de revenu,ce qui constitue une première au Canada. «Cependant, aprèsla douche froide des fiducies, les financements par actions ordinaires retrouverontprobablement la faveur du public à court terme», estime l’ACCOVAM.

Le plus grand placement d’actions ordinaires fut celui de Royster-Clark,avec une émission de 325 millions de dollars. L’ACCOVAM note qu’on«est loin de la méga émission de 3,1 milliards de dollarsde Petro-Canada et de celle de 506 millions de dollars de Jean Coutu au troisièmetrimestre de l’an dernier».

Les émission d’actions privilégiées se sont chiffréesà 880 millions de dollars, en hausse de 44 % sur 2004, tandis que lefinancement des sociétés en commandite a fléchi de 45 %à 200 millions.

Si la tendance des financements se maintient au rythme actuel, l’année2005 entrera dans le livre des records, même si «de lourds nuagesassombrissent l’horizon des fiducies», a conclu l’ACCOVAM.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000