A A A

Forte confiance des investisseurs canadiens à l’endroit des fonds communs

4 octobre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plus de 80 % des investisseurs Canadiens croient que les fonds communs sont les meilleurs instruments qui soient pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs financiers. Quelque 79 % d’entre eux estiment que leur résidence principale possède les mêmes qualités.

Voilà ce qui ressort d’un sondage Pollara mené en mai et en juin derniers pour le compte de l’Institut des fonds d’investissement du Canada(IFIC).

« Les Canadiens reconnaissent les avantages que leur apportent les fonds communs, que ce soit au chapitre de la gestion professionnelle, de la diversification ou de la facilité de s’en procurer. Au fil des années, l’industrie a su installer une culture de l’investissement chez les Canadiens. Le haut niveau de confiance que met en lumière notre sondage confirme cet état de fait », a souligné Joanne de Laurentiis, pdg de l’IFIC.

 Il n’est pas surprenant que les données soient positives, car les sondeurs ont évité de questionner les personnes qui ne détenaient pas de fonds communs.

L’étude indique que 83 % des porteurs de parts les ont achetées par le truchement d’un représentant à qui ils ont demandé des conseils. De ce nombre, 37 % ont dit avoir effectué eux-mêmes les transactions après s’être entretenus avec leur conseiller. À peine 8 % ont acquis directement de leur représentant les fonds que celui-ci leur recommandait.

Presque à l’unanimité(95 %), les personnes sondées ont dit que leur conseiller comprenait bien leur degré de tolérance au risque et que, au moment de l’ouverture du compte, cet aspect avait été abordé de manière satisfaisante.

La question de la rémunération des conseillers semble demeurer tabou. En effet, seuls 54 % des investisseurs ont dit en avoir discuté avec leur représentant lors de la présentation du produit. Ce pourcentage monte à 63 % lorsque vient le moment d’acheter ou de vendre des parts. Ces résultats en apparence faibles peuvent s’expliquer, car 30 % des personnes interrogées se procurent leurs fonds dans une succursale bancaire, où les conseillers sont payés à salaire.

Près de 40 % des Canadiens achètent leur fonds communs sans recevoir de conseil ni faire de recherche. Quant à ceux qui s’informent avant de fixer leur choix, 30 % d’entre eux consultent les journaux et les magazines spécialisés, alors que 28 % en discutent avec leurs amis ou des membres de leur famille. Moins du quart(23 %)des investisseurs autodidactes visitent le site Internet des sociétés de fonds communs, et un maigre 15 % consultent des sites spécialisés comme ceux de Morningstar Canada et de Globefund.com.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000