A A A
Argent

Fortunés un jour, mais pas pour toujours…

8 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plus de deux familles riches sur trois dilapideraient leur patrimoine familial dès la deuxième génération. Alors, sont-ils mal conseillés ou jettent-ils l’argent par les fenêtres?

L’étude de The Williams Group, une firme américaine de gestion de patrimoine, démontre que la deuxième option est la plus probable, alors que la proportion des familles ruinées atteint même les 90 % une fois à la troisième génération…

Le Globe and Mail, qui a pondu un reportage sur le sujet, donne l’exemple de Stephen Lovell, un planificateur financier californien dont le grand-père a fondé une compagnie de vêtements à succès, et qui n’a pas pu hériter de la fortune – estimée à 70 M $US –, puisque les premiers héritiers ont tout flambé. Comment? En prenant de mauvaises décisions, par manque de chance ou encore à cause d’une dépendance à l’alcool.

Un conseiller cité par le Globe a une bonne idée de la raison pour laquelle ces familles n’arrivent pas à conserver leur patrimoine au fil des générations.

« La plupart d’entre eux n’ont aucune notion de la valeur de l’argent », dit-il. Un exemple : il faudrait en moyenne 19 jours à un nouvel héritier avant qu’il ne succombe au besoin de s’acheter une nouvelle voiture…

La rédaction vous recommande : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.