A A A
Comptoir/guichet

Fraude financière : comment éviter d’être victime d’hameçonnage

21 mars 2011 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

techno_communication_ordi_425Dans le cadre du mois de la prévention de la fraude, l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) rappelle aux Canadiens qu’ils ne sont pas seuls lorsqu’ils naviguent sur Internet et que d’autres personnes se servent peut-être du Web à des fins malveillantes.

Rappelons à prime abord que le 25 février dernier, le Bureau de la concurrence a lancé la septième édition annuelle du Mois de la prévention de la fraude. Cette initiative est une campagne d’information et de sensibilisation se déroulant au Canada et dans le monde entier durant tout le mois de mars 2011 visant notamment à limiter le fléau du vol d’identité.

De son côté, l’ACFC souhaite fournir des renseignements pratiques sur les services financiers afin d’aider les Canadiens à acquérir les connaissances et la confiance requises pour bien gérer leurs finances personnelles. C’est dans cet objectif qu’elle offre une mise en garde additionnelle contre les tentatives d’hameçonnage.

Un courriel frauduleux qui peut s’avérer lourd de conséquences
« La fraude peut prendre plusieurs formes. Personne n’en est à l’abri, même le consommateur le plus averti », indique la commissaire de l’ACFC, Ursula Menke.  L’organisme rappelle d’ailleurs « qu’une entreprise légitime ne vous demanderait JAMAIS de lui donner votre NIP ou votre mot de passe par téléphone ou en ligne ».

Les fraudeurs utilisent souvent l’hameçonnage pour convaincre à son insu une victime de leur donner des renseignements personnels dont ils pourront ensuite se servir à leur avantage. Après avoir obtenu ceux-ci, les fraudeurs essaient habituellement de retirer de l’argent du compte bancaire de la victime ou d’ouvrir de nouveaux comptes de crédit.

Pour se faire, la victime reçoit un courriel frauduleux qui semble provenir d’une entreprise légitime. On y invite le destinataire à cliquer sur un lien la menant à un faux site web qui ressemble fidèlement à celui d’une institution financière. La victime est ensuite invitée à donner son numéro de carte de crédit, son mot de passe permettant d’obtenir des services bancaires en ligne ou son numéro d’assurance sociale, qui deviennent à ce moment facilement disponibles pour l’escroc.

Les conseils de l’ACFC pour éviter d’être victime de fraude par Internet ou par courriel

  • Ne donnez jamais de renseignements personnels via Internet à moins de faire confiance au site en question. Assurez-vous qu’il y ait un cadenas dans la fenêtre du navigateur et les caractères « https:// » au début de l’adresse.
  • Ouvrez seulement une fenêtre de navigateur à la fois lorsque vous utilisez un service bancaire en ligne, et n’oubliez pas de vider la mémoire cache de votre ordinateur lorsque vous avez terminé.
  • Ne laissez pas votre ordinateur enregistrer vos mots de passe, changez ceux-ci régulièrement et ne les divulguez à personne.
  • Assurez-vous que les protections anti-virus, anti-espion et pare-feu de votre ordinateur sont à jour et utilisez la dernière version de votre navigateur habituel.
  • Vérifiez si l’adresse Internet intégrée aux courriels que vous recevez est cohérente avec l’objet de ceux-ci.
  • Accédez aux sites Internet en utilisant la barre d’adresse. Ne cliquez pas sur les liens intégrés dans les courriels reçus.
Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000