A A A
Attention

Fraude financière : protéger les aînés des communautés ethnoculturelles

27 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour contrer la fraude financière ciblant les aînés des communautés ethnoculturelles, des ateliers de formation et des outils conçus dans plusieurs langues seront désormais offerts grâce au soutien financier de 41 500 $ accordé par le Fonds pour l’éducation et la saine gouvernance (FESG) de l’Autorité des marchés financiers.

Présentée par l’Alliance des communautés culturelles pour l’égalité dans la santé et les services sociaux (ACCÉSSS), cette campagne s’arrimera autour de trois activités de prévention :

  • La traduction et l’adaptation culturelle en espagnol, arabe et chinois des manuels et des aide-mémoires portant sur la gestion éclairée et la prévention de la fraude (déjà développés en 2012 à l’intention des aînés des communautés grecque, portugaise et italienne);
  • L’organisation de trois ateliers de formation destinés aux éducateurs des sièges sociaux des organismes-clés au sein de ces communautés et la distribution directe des manuels et des aide-mémoires dans la langue de chacune des communautés;
  • La création de capsules vidéo dans les trois langues ciblées mettant en lumière de courtes situations et interventions portant sur la maltraitance et la fraude financière.

« Notre expertise en matière de prévention de la maltraitance envers les aînés des communautés ethnoculturelles nous a permis de constater que ces personnes sont vulnérables. En effet, plusieurs d’entre elles ont travaillé toute leur vie et acquis des biens qui ont de la valeur, mais elles n’ont pas toujours les connaissances linguistiques suffisantes pour bien les gérer. Elles sont ainsi prédisposées à ce que d’autres personnes, plus ou moins honnêtes, leur proposent une soi-disant aide qui n’est pas au bénéfice de ces aînés », a commenté Jérôme Di Giovanni, directeur général d’ACCÉSSS.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques