A A A
Attention

Gare aux investissements dans le projet Lovaganza!

4 juin 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le 14 mai, à la demande de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le Bureau de décision et de révision (BDR) a prononcé des ordonnances de blocage, d’interdiction d’opération sur valeurs et d’interdiction d’agir à titre de conseiller en valeurs.

Ces ordonnances visent divers individus et sociétés qui, sans être inscrits auprès de l’Autorité et sans avoir émis de prospectus, solliciteraient et obtiendraient du financement au profit d’un projet nommé Lovaganza, notamment par le biais de l’entreprise One-Land.

Un projet de production cinématographique

Ce projet impliquerait, entre autres, la production d’une trilogie cinématographique ainsi qu’un certain nombre d’événements à l’échelle internationale prévus pour septembre 2015, le tout étant lié aux producteurs Jean-François Gagnon*et Geneviève Cloutier Gagnon**.

Plus spécifiquement, le BDR a rendu une ordonnance qui interdit à :

* Marc-Éric Fortin;
* Mathieu Carignan;
* Karine Lamarre;
* Louise Larente;
* Corporation One-Land du Canada;
* Lovaganza 2015;
* Fer Rouge Creative Company.

et à tous leurs dirigeants, représentants et employés d’exercer l’activité de conseiller ainsi que toute opération sur toute forme d’investissement visé par la Loi sur les valeurs mobilières.

Ordonnance de blocage

Le Bureau a également rendu une ordonnance de blocage à l’encontre de ces mêmes intimés, ainsi qu’à l’encontre de :

* Karine Despatie;
* Roland Chaput;
* Jean-François Gagnon;
* Geneviève Cloutier.

Dans le cadre de son jugement, le BDR a précisé que :

• les intimés continueraient actuellement à solliciter des investisseurs;

• les démarcheurs ne seraient pas inscrits comme courtier ou conseiller auprès de l’AMF;

• l’information sur ces placements, lorsque divulguée, est trop parcellaire pour informer adéquatement les épargnants;

• les rendements promis seraient extrêmement élevés;

• les montants investis seraient de plus en plus importants;

• l’argent investi serait envoyé à l’étranger, hors de la juridiction du Bureau et de l’Autorité;

• l’usage de l’Internet par les promoteurs des placements risquerait d’accélérer la dissémination des informations sur l’investissement;

• les mouvements bancaires de dépôts et de retraits dans les comptes de Marc-Éric Fortin auraient continué au moins jusqu’à la fin d’avril 2014.

Les intimés auront l’occasion d’être entendus par le BDR au cours des prochaines semaines.


Ne pas confondre avec :

  • Jean-François Gagnon, détenteur du certificat no 150 306 en assurance de personnes auprès du cabinet Distribution financière Sun Life et inscrit à titre de représentant de courtier en épargne collective auprès de la firme Placements Financière Sun Life.
  • Jean-François Gagnon, détenteur du certificat no 172 022  en assurance de personnes auprès du cabinet Services financiers Jean-François Gagnon Inc. et inscrit à titre de représentant de courtier en épargne collective auprès de la firme Placements Financière Sun Life.
  • Jean-François Gagnon, inscrit à titre de représentant-conseil (gestionnaire de portefeuille) et de représentant de courtier (marché dispensé) auprès de la firme Corporation Fiera Capital (BDNI 1301541).
  • Jean-François Gagnon, détenteur du certificat no 203 942 en expertise en règlement de sinistres en assurance de dommages des particuliers auprès du cabinet Desjardins Assurances générales Inc.

** Ni avec :

  • Geneviève Cloutier, détentrice du certificat no 160 356 en expertise en règlement de sinistres auprès du cabinet Compagnie d’assurance AIG du Canada.
  • Geneviève Cloutier, détentrice du certificat no 184 599 en assurance de dommages des entreprises (agent) auprès du cabinet Federated Insurance Company of Canada.
  • Geneviève Cloutier, détentrice du certificat no 195 696 en assurance de dommages des particuliers (agent) auprès du cabinet Industrielle-Alliance, Assurance auto et habitation Inc.
Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques