A A A
Argent

Génération Y : comportements à risque

29 janvier 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

jeunes_stress_finance_client_argent_425Près du tiers (30 %) des Y américains ont déjà mis leur compte d’épargne à découvert, révèle un sondage de PwC.

Et 42 % d’entre eux ont fait appel à des « services financiers d’autre nature », tels des prêts sur gage ou des services de transfert d’argent.

De plus, 17 % des détenteurs d’un compte d’épargne-retraite y ont emprunté de l’argent au cours de la dernière année.

Ce sont là quelques-unes des inquiétantes conclusions de l’étude Millenials & Financial Literacy-The Struggle with Personal Finance, réalisée auprès de plus de 5500 répondants américains âgés de 25 à 35 ans. Ils font partie de cette génération scolarisée et technophile qu’on appelle la génération Y.

DES TENDANCES ALARMANTES

Le sondage de PwC met au jour d’autres tendances financières de cet important et convoité groupe d’épargnants :

  • 8 % des répondants détiennent un niveau de littératie financière jugé élevé;
  • 24 % ont démontré des connaissances financières suffisantes;
  • Malgré ce manque de connaissances, 27 % seulement disent solliciter les conseils d’un professionnel;
  • 34 % se déclarent satisfaits de leur situation financière actuelle;
  • Environ 50 % des répondants ne pourraient pas faire face à un imprévu financier de 2 000 $ au cours du prochain mois.

ET AU QUÉBEC?

L’étude de PwC ne porte pas sur le Québec ou le Canada, où la situation de la nouvelle génération est différente à plusieurs égards.

Les dettes liées aux études, par exemple, sont passablement moins élevées de ce côté-ci de la frontière. De plus, la crise financière de 2008 a beaucoup moins affecté les 25 à 35 ans d’ici sur le plan de l’emploi et des finances, entre autres.

Une recherche rapide semble même indiquer des tendances contraires.

Ainsi, un sondage Tangerine révélait il y a quelques jours à peine que 62 % des 18-34 ans ont déjà commencé à épargner pour la retraite. Qui plus est, 46 % d’entre eux disent avoir débuté avant l’âge de 25 ans.

Ce résultat « impressionnant », estime Tangerine, dépasse de loin des 35-65 ans. Seulement 18 % d’entre eux disent avoir commencé épargner pour la retraite avant la mi-vingtaine.

Par ailleurs, un sondage Léger publié en novembre 2015 indique que près du tiers (31 %) des jeunes de 18 à̀ 24 ans s’estiment plus à l’aise de parler d’argent et de finances personnelles qu’il y a un an.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.