A A A
Argent

George Soros et John Paulson misent gros sur l’or

16 août 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les investisseurs milliardaires George Soros et John Paulson ont de nouveau fait le plein de parts du fonds aurifère SPDR Gold Trust, rapporte l’agence Bloomberg.

Ils ont profité de la chute du cours de l’or, la plus forte depuis 2008, pour renforcer leurs positions. Par le biais de sa firme Soros Fund Management, George Soros a doublé son nombre de parts dans le fonds SPDR Gold Trust durant le 2e trimestre. Au 30 juin 2012, il en détenait 884 400, souligne Bloomberg, qui cite un document de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

De son côté, John Paulson a augmenté ses positions de 26 % à 21,8 millions de parts au cours de la même période. Il a aussi fait l’acquisition d’actions de la société NovaGold Resources. Le fonds de couverture qu’il dirige, Paulson & Co., gère actuellement 21 milliards de dollars US d’actifs, note Bloomberg. Plus de 40 % du capital à contenu américain est lié de près ou de loin au secteur aurifère.

John Paulson s’est rendu riche et célèbre en 2007. Se fiant à son flair, il a misé contre le secteur immobilier américain et a vendu à découvert des milliers de titres hypothécaires adossés à des actifs qui se sont révélés toxiques. En 2007 uniquement, son fonds gagna 15 milliards de dollars US.

Jusqu’ici, Paulson ne l’a pas si facile avec l’or. Rien qu’en juillet dernier, la valeur de ses placements dans le SPDR Gold Trust a fondu de 23 % à la suite du recul marqué des prix.

Il peut se consoler en disant qu’il n’est pas le seul à avoir mordu la poussière. En mai, l’or a effacé tous les profits enregistrés depuis le début de l’année en raison de la préférence des investisseurs pour les titres de dette souveraine et le dollar US. Depuis, l’or affiche un gain annualisé de 2,2 %.

Manifestement, Soros et Paulson ont encore confiance dans le potentiel d’appréciation de l’or, malgré la poussée formidable qu’il a connue durant la dernière décennie. En effet, le prix du métal jaune s’est accru chaque année au cours des 11 dernières années, pour un gain consolidé de 700 %, estime Bloomberg.

L’agence de presse rappelle que de nombreux investisseurs achètent de l’or afin de se protéger contre l’inflation et à titre de monnaie d’échange advenant une chute des devises internationales.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000