A A A
Crédit

Gérer ses dettes à la retraite

1er mai 2013 | Soumis par la Financière Sun Life

  • envoyer
  • imprimer

Ne pas avoir de dettes ni de prêt hypothécaire, particulièrement durant ses années actives, c’est très bien. Mais c’est encore mieux une fois à la retraite!

Pourtant, de nombreux Canadiens ne pourront en dire autant lorsqu’ils commenceront leur retraite. Ils auront encore des soldes sur leurs cartes de crédit, leur marge de crédit, leurs autres prêts et leur prêt hypothécaire. Pourtant, à cette période de leur vie, leur argent devrait travailler pour eux.

Songez à ces statistiques1 au sujet des retraités de 55 ans et plus. Parmi les 34 % de retraités ayant une certaine forme de dettes :

  • 20 % n’ont qu’un prêt hypothécaire
  • 57 % n’ont que des dettes à la consommation
  • 23 % ont les deux

 
Toujours parmi ces 34 % :

  • la dette moyenne est de 60 150 $ et la dette médiane est de 19 000 $
  • 26 % ont entre 25 000 $ et 99 999 $ de dettes; 17 % ont 100 000 $ de dettes ou plus

 
Ces statistiques ajoutent au doute qui pèse sur de nombreux Canadiens : leur revenu de retraite sera-t-il suffisant pour couvrir les dépenses de base telles que la nourriture, les services publics, le logement et les primes d’assurance?

  • 65,5 %2 des Canadiens qui ont entre 57 et 66 ans sont quelque peu ou pas du tout convaincus d’être en mesure de payer pour les dépenses de base lorsqu’ils seront à la retraite.
  • 75,8 %3 des Canadiens qui ont entre 57 et 66 ans sont quelque peu ou pas du tout convaincus qu’ils auront suffisamment d’argent pour couvrir les frais médicaux lorsqu’ils seront à la retraite.

 

Lorsque les dettes à la consommation ou le prêt hypothécaire font partie des dépenses de base, il est difficile de combler l’écart entre ces dépenses et le revenu de base (c’est-à-dire le revenu garanti à vie provenant de l’État, de l’employeur et de placements) qui est nécessaire pour couvrir les dépenses.

Comment faudrait-il gérer ses dettes à la retraite alors? Les retraités devraient-ils conserver leurs dettes et tenter de gérer celles-ci en même temps que leur revenu? Est-il préférable pour eux de rembourser leurs dettes le plus rapidement possible?

Bien que rembourser ses dettes serait idéal, chaque situation varie en fonction de l’épargne accumulée, du type de dettes et du montant de celles-ci.

Une solution aux dettes

Vos clients qui auront encore des dettes à la retraite pourraient songer à souscrire une rente viagère. Il s’agit d’une des solutions de revenu recommandées pour procurer à vos clients un revenu de retraite prévisible et garanti pour la vie qui les aidera à couvrir les dépenses de base. Vos clients doivent rembourser leurs dettes, quoi qu’il arrive, et une rente viagère pourrait être une bonne solution pour amortir un prêt à faible taux d’intérêt comme un prêt hypothécaire.

Quand le revenu provenant d’une rente viagère permet-il le mieux d’amortir ses dettes? Ce n’est probablement pas une solution viable pour rembourser des dettes à la consommation. Par exemple, le taux d’intérêt moyen des cartes de crédit en février 2013 était de 14,3 %4. Une rente viagère ne procurera pas un rendement semblable à votre client. Il pourrait donc être avantageux d’utiliser une partie de l’épargne pour rembourser les dettes à la consommation.

D’un autre côté, comme les taux d’intérêt associés aux prêts hypothécaires sont bien plus bas que ceux des cartes de crédit, une rente viagère pourrait être une solution pour régler un prêt hypothécaire jusqu’à ce qu’il soit totalement remboursé.

Supposons que votre client veuille souscrire une rente viagère pour couvrir ses dépenses de base à la retraite. Si le client a un prêt hypothécaire qu’il ne peut rembourser immédiatement en raison de pénalités pour le remboursement anticipé ou de restrictions, il peut être bon d’inclure les paiements de prêt hypothécaire dans les dépenses de base.

La rente viagère peut alors procurer un revenu garanti prévisible qui permet de rembourser le prêt hypothécaire. Une fois que le prêt hypothécaire de votre client est remboursé, ce qui réduit ses dépenses de base, le revenu provenant de la rente peut servir à couvrir les nouvelles dépenses de santé ou à réduire les effets de l’inflation sur ses dépenses de base.

Il faut travailler fort pour rembourser ses dettes

Beaucoup de Canadiens souhaitent se débarrasser de leurs dettes. En effet, 45 %5 affirment que le remboursement des dettes est leur principale priorité financière. Or, ce souhait pourrait comporter certains inconvénients, notamment devoir: reporter sa retraite et travailler plus longtemps. Et c’est souvent ce que font les Canadiens. Vingt-cinq pour cent de ceux6 qui s’attendent à travailler encore à temps plein à 66 ans le feront principalement pour gagner assez d’argent pour couvrir leurs dépenses de base.

Lorsque vous parlez à vos clients des effets des dettes sur la retraite, recommandez-leur de rembourser le plus rapidement possible celles portant le plus haut taux d’intérêt telles que les cartes de crédit. Rappelez-leur que le remboursement de leurs dettes durant la retraite pourrait diminuer leur capacité à couvrir leurs dépenses de base et leur donnera moins de souplesse pour affecter leur revenu à d’autres besoins liés à la retraite.


 
1 Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur les capacités financières, 2011-04-27.

2 Source : Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013

3 Source : Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013

4 Source : Financial Post, 30 mars 2013 : High credit card rates costing Canadians a fortune

5 Source : Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013

6 Source : Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000