A A A
Assurance

Gérer son portefeuille avec plusieurs conseillers : une bonne idée?

13 février 2015 | Yves Rivard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Dans un contexte de stagnation économique et de faibles rendements, le recours à plusieurs conseillers en placement susceptibles de dynamiser un portefeuille peut se présenter comme une idée lumineuse. Mais est-ce bien le cas? 

Conseiller a interrogé trois professionnels du milieu de la planification financière pour tenter de déterminer le pour et le contre du concept. Verdict : tout est une question d’âge et de vision globale.

« Il faut être entouré d’experts, car les placements et la fiscalité sont des milieux complexes, et il est très rare de voir quelqu’un être en mesure d’assurer l’ensemble de la gestion, déclare Leo Ciricillo, conseiller financier à Sherbrooke Street Capital. C’est toutefois possible si le conseiller fait partie d’un cabinet comportant plusieurs catégories d’expertises, et où il est ainsi en mesure d’obtenir des réponses et des avis professionnels. »

« Je crois que cela peut être une dynamique intéressante, mais selon l’âge du client, indique Pierre Lafond, président fondateur du Groupe Lafond. Si celui-ci se trouve à 20 ou 25 ans de la retraite, c’est une option valide. Mais à cinq ans ou moins de la retraite, et en vue d’un décaissement prochain, ce n’est pas une bonne idée. Il faut un conseiller qui soit au courant de l’ensemble du dossier afin d’optimiser les résultats, quelqu’un qui ait une vision globale du portefeuille. »

Pour sa part, Vincent Lauzier, président de Groupe Financier R.I.V.E.S., privilégie plutôt une relation suivie avec un seul conseiller. « Du moins, si celui-ci a l’expertise nécessaire pour mener l’ensemble des placements, gérer le volet assurance et la planification fiscale, explique-t-il. Il faut que ledit conseiller ait une vision globale de la gestion, et qu’il soit davantage qu’un simple vendeur de produits d’institutions financières. »

« Dans un contexte de faible rendement des produits garantis et de grande volatilité du non garanti, le client doit bénéficier de la valeur ajoutée qu’est la planification fiscale, ajoute M. Lauzier. Cette dynamique ne peut exister que dans une relation avec un seul conseiller. »

Le pour et le contre en un coup d’œil

Le site Moneysense a dressé un tableau détaillé des avantages et inconvénients liés à une gestion à plusieurs.

CONTRE

1. Des frais plus élevés

La réduction de frais accordés aux plus gros portefeuilles risque de ne pas vous être accordée. En fin de compte, vous risquez de payer davantage de frais en utilisant les services de plusieurs conseillers.

2. Répartition d’actifs inadéquate

Une stratégie inadéquate de répartition générale d’actifs peut se traduire par la duplication ou par une mauvaise évaluation, soit-elle inférieure ou supérieure.

3. Moins de service

Que ce soit de manière consciente ou non, un conseiller porte toujours plus d’attention aux gros portefeuilles qu’aux petits, puisqu’il en retire davantage de bénéfice.

4. Absence de plan directeur

Le recours à plusieurs comptes et à différents conseillers peut contribuer à rendre plus difficile le déploiement d’une stratégie globale incluant les aspects financier, fiscal et successoral sans une implication directe du client, d’un des conseillers ou d’un planificateur financier externe.

5. Consacrer plus de temps

Plus de comptes et de conseillers signifie que l’investisseur devra consacrer davantage de temps à ses investissements. Si le temps manque déjà pour un conseiller, le portefeuille global pourrait souffrir d’un manque d’attention.

POUR

1. Différentes approches

La pluralité des approches peut permettre non seulement une diversification des possibilités en matière d’investissement, mais également en matière de stratégie d’atteinte des objectifs.

2. Spécialisation

Le recours à des conseillers spécialisés dans un domaine précis (options à revenu fixe, gestion des actions canadiennes, etc.) peut assurer un rendement optimal pour chaque type d’investissement.

3. Comparaison

En tentant de définir la meilleure approche de gestion de ses placements, bénéficier des conseils de plusieurs experts peut certainement faire la différence, et permettre l’essai de différentes approches.

4. Perspective

Collaborer avec plusieurs professionnels permet d’acquérir davantage de connaissances et de perspective, générant ainsi une compréhension revue et élargie de la création et de la gestion d’un portefeuille global.

5. Le principe de diligence raisonnable

Deux têtes ou plus valent mieux qu’une. Surtout s’il s’agit de professionnels en mesure d’apporter davantage d’attention à vos finances et à vos placements.


La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques