A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Dernière chance pour le REER… ou pas

26 février 2013

  • envoyer
  • imprimer


C’est la dernière ligne droite pour contribuer au REER. Mais vos clients ont peut-être d’autres priorités, rappelle Jamie Golombek, directeur gestionnaire, planification fiscale et successorale pour Investissements Renaissance.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Il est important de faire comprendre aux gens le choix qui se présente à eux entre un REER, un CÉLI ou un remboursement de dette », dit l’expert.

« Toutes choses étant égales par ailleurs, il s’agit généralement de maximiser les économies en les dirigeant vers l’outil qui présente les taux d’intérêt les plus avantageux. »

Mais encore faut-il considérer deux sortes de taux d’intérêt : les taux de retour dans le cas du REER et du CÉLI, et les taux à payer dans le cas d’une dette, comme une hypothèque, une marge de crédit, ou une carte de crédit.

« Si votre client a un taux d’intérêt non déductible de près de 20 % sur sa carte de crédit, alors vous devriez oublier tout le reste tant que ce solde n’a pas été remboursé. »

Lisez le rapport complet de Jamie Golombek sur la saison des REER 2013 (en anglais)

Loading comments, please wait.