A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Été raté pour les obligations

29 août 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’été a mal commencé pour les obligations mondiales, mais leur stabilité est rétablie pour un bon moment, estime Patrick Bradley, spécialiste de produit dans l’équipe de revenus fixes mondiaux chez Brandywine, à Philadelphie.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous avons traversé une période plutôt brutale, mais elle fut heureusement très courte. Durant le mois de mai, tous ceux qui possédaient un quelconque titre à risque a été sévèrement puni. Même les obligations mexicaines que nous aimions tant ont été punies », déplore Patrick Bradley.

Dès le mois de juin, cependant, les investisseurs sont revenus « tremper le bout des pieds dans le marché », illustre l’expert.

« Le goût du risque est un peu réapparu en juin, et nous avons vu les pesos mexicains et chiliens reprendre force, de même que le forint hongrois auquel nous sommes aussi exposés. Les investisseurs reviennent, qu’il s’agisse des actions américaines ou des obligations mondiales. »

Selon Patrick Bradley, l’économie mondiale va continuer à croître de façon mondiale mais la crise européenne ne se résoudra pas de sitôt.

« En grèce, le nouveau gouvernement de coalition devra mettre en place les coupures nécessaires à soutenir la croissance et à réduire la pression. L’Europe va demeurer en récession au moins pour les six prochains mois, mais nous croyons que les politiques vont changer au fil du temps, à mesure que la BCE va se montrer plus agressive. »

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000