A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – La Chine au ralenti, en attendant le serpent

20 septembre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


N’attachez pas vos tuques : la croissance chinoise risque peu d’être décoiffante dans les douze prochains mois, selon Raymond Chan, chef de la direction des investissements pour Hamon Investment Group à Hong Kong.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« On assiste à un renversement de la politique monétaire chinoise, qui devrait se poursuivre jusqu’à la mi-2013. Cet assouplissement est favorable au marché domestique de l’immobilier. Ce n’est pas ce qu’on lit dans les journaux présentement, mais sur le terrain, on devrait voir un changement après le Nouvel an chinois (10 février). »

L’année du serpent sera bénéfique aux acheteurs d’une première propriété, qui auront accès à davantage de crédit assorti de bas taux hypothécaires, selon l’expert. Reste à voir si la croissance de l’immobilier se traduira par une croissance économique.

« Les données macro-économiques, comme la production industrielle, ont été faibles ces derniers mois. Les facteurs extérieurs n’aident pas, puisque l’Europe traverse des problèmes et le reste du monde n’est pas très en forme. Cela contribue à la très faible croissance des exportations chinoises, autour de 1 % », explique Raymond Chan.

Ajoutons à cela la transition du pouvoir à Pékin, prévue cet automne. « Une certaine incertitude entoure l’arrivée d’une nouvelle génération de politiciens. C’est pourquoi les politiques fiscales sont au ralenti, tant au niveau central qu’au niveau des gouvernements locaux. Cela empêche aussi la croissance de se renforcer jusqu’à cet hiver. »

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000