A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – L’analyse ascendante pour vaincre la morosité européenne

20 décembre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En Europe, la croissance a peu d’espoir de reprendre avant longtemps, ce qui force les investisseurs à opter pour des stratégies ascendantes (bottom-up), estime Nick Langley, gestionnaire de portefeuille et directeur des investissements pour RARE infrastructure à Sydney (Australie).

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« On s’attend à ce que les politiciens et les institutions supranationales comme la BCE s’assurent de garder l’Europe unie. C’est ce qui s’est passé avec la Grèce, par exemple. Mais ça va prendre des années et des années avant que les déséquilibres s’estompent entre les diverses économies. Selon nous, leur croissance va rester lente pour encore dix ans. »

Dans ces conditions, ce sont les investisseurs « de valeur » qui s’en sortiront le mieux, dit Nick Langley.

« Il faut prendre en considération la valeur future des entreprises, mais aussi les enjeux nationaux auxquels elles sont soumises ; par exemple, les entreprises de services d’intérêt pubic souffrent des programmes d’austérité budgétaire. En France, ils ont augmenté l’imposition des entreprises, et cela influence négativement les titres. »

« Les entreprises européennes vont performer très différemment à long terme. Seuls ceux qui croient à l’analyse ascendante pourront tirer leur épingle du jeu », conclut Nick Langley.

Loading comments, please wait.