A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Le consommateur chinois à la rescousse

27 novembre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La consommation intérieure est anormalement basse en Chine; or c’est d’elle que la vigueur économique dépendra à long terme, pense Stephen Burrows, directeur de l’investissement dans l’équipe des marchés émergents chez Pictet, en Suisse.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« La Chine affiche encore une croissance relativement saine entre 7 et 8 %. Mais c’est trop faible pour les pays qui dépendent de sa demande de matières premières. C’est ainsi que l’Afrique du Sud et le Brésil ont sous-performé cette année parmi les marchés émergents », explique l’expert.

Stephen Burrows s’attend à ce que la croissance plafonne à 8 % l’année prochaine. Mais il croit aussi qu’elle n’ira pas plus bas. « Le troisième trimestre avait la croissance la plus faible depuis trois ans, à 7,4 %. Mais pendant ce temps, les ventes au détail n’ont pas été aussi fortes depuis des mois : en septembre, elles étaient supérieures de 14,2 % à l’année d’avant. »

Pour réussir sa reprise, la Chine devra réduire sa dépendance aux infrastructures et aux investissements, et favoriser plutôt la consommation intérieure, croit Stephen Burrows.

« La consommation représente seulement un tiers de la croissance, comparé à 60 % en moyenne dans les pays émergents. Il faudra encore quelques réformes pour l’encourager, comme l’amélioration du filet social et des dépenses en éducation. L’épargne, qui est très élevée en ce moment, pourra alors descendre et permettre davantage de consommation intérieure. Idéalement, nous espérons que ce scénario se produira dans les 3 à 5 ans. »

Loading comments, please wait.