A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Le gouvernement dort-il au gaz?

30 octobre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La chef des actions canadiennes chez CIBC, Suzann Pennington, déplore le refus d’Ottawa d’autoriser le rachat de Progress Energy par le groupe malaisien Petronas. Elle estime que cette proposition de plusieurs milliards, ainsi que d’autres à venir, permettrait de propulser le secteur gazier canadien sur la scène internationale à un moment plus opportun que jamais.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« L’interférence du gouvernement fédéral est gênante dans cette affaire car elle s’est faite sans clarté. On ne connaît pas les principes qui ont guidé sa décision. Personne ne semble en mesure de dire quelles sont les règles », critique Suzann Pennington.

« Pour exploiter les ressources gazières dans l’Ouest, nous devons bâtir des usines de liquéfaction et des voies d’accès au marché mondial. Les gros joueurs mondiaux comme Petronas peuvent nous aider à le faire, à moins que le gouvernement se propose pour le subventionner, ce qui n’arrivera sûrement pas. Nous avons besoin de contrats mondiaux avec les acheteurs en Asie et peut-être en Europe. »

Selon l’experte, le temps file et Ottawa aurait intérêt à clarifier rapidement sa politique. « D’autres pays sont dans la course pour développer les marchés gaziers mondiaux, et si cette fenêtre d’opportunité se referme, nous n’aurons accès qu’au marché nord-américain. Si le gouvernement clarifie les règles et soutient l’accès des gazières au capital et à l’expertise, celles-ci pourront accroître leur valeur. »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000