A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Les taux d’intérêt nord-américains pas prêts de bouger

3 mai 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Lenteur, mollesse et apathie : voilà le programme économique des 12 prochains mois pour l’Amérique du Nord, à en croire Benjamin Tal, économiste en chef adjoint de Marchés mondiaux CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« L’économie canadienne connaît une croissance lente, mais la composition de cette croissance change. Elle est davantage nourrie par les investissements d’affaires, qui compensent la baisse de la contribution des consommateurs et du gouvernement. Dans ce contexte, il est difficile d’imaginer en 2012 et 2013 une croissance qui se maintiendra au-delà de 2 % pour une période de temps durable, analyse Benjamin Tal.

« Le plus important problème pour le Canada va être l’impact négatif des politiques fiscales américaines. Le rôle du gouvernement américain dans l’économie des États-Unis est en baisse, et il faudra que les consommateurs et les entreprises commencent à dépenser plus pour compenser cette baisse. Si le gouvernement ne dépense plus, il faut que le secteur privé prenne le contrôle de l’économie. Il faut que les investissements d’affaires augmentent et que les consommateurs se réveillent. »

Une hausse des taux directeurs de la Banque du Canada est très peu probable avant longtemps, selon l’économiste. « La Banque du Canada a laissé entendre qu’elle allait augmenter les taux d’intérêt plus tard cette année. Cela démontre un certain optimisme quant au rythme de notre croissance, mais elle y pensera à deux fois avant d’augmenter les taux d’intérêt ; et même si elle le fait, cette hausse ne sera pas vraiment substantielle, car la Fed n’est pas prête à augmenter les taux aux États-Unis et le Canada ne peut pas trop s’en éloigner. »

« De toute façon, avec le gouvernement canadien qui dépense moins et le crédit à la consommation qui connaît sa plus faible croissance depuis 1992, nous n’avons pas assez de moteurs de croissance au pays pour soutenir une quelconque hausse des taux d’intérêt avant longtemps », conclut Benjamin Tal.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000