A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – L’inflation au secours des actions

11 septembre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’inflation est trop faible pour influencer les taux d’intérêt, mais assez forte pour encourager une reprise sur le marché des actions, assure Luc de la Durantaye, premier vice-président chez Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« L’inflation influence le prix des commodités comme les aliments et l’énergie, mais ce sont des hausses temporaires qui n’influencent pas les banques centrales. D’ailleurs, elles sont plusieurs à dire que la hausse du prix des commodités n’influence pas les prix des biens de consommation en général », explique Luc de la Durantaye.

« L’inflation dépend beaucoup de la demande; elle a un lien étroit avec les salaires. Or, on voit que la croissance des salaires est modérée en Amérique du Nord donc le niveau d’inflation est sous contrôle. En outre, le taux d’endettement des Canadiens est élevé alors ils ralentissent leurs dépenses. C’est pourquoi nous n’anticipons pas une recrudescence de l’inflation qui amènerait un changement de politique monétaire. »

En revanche, l’inflation stable et la croissance économique créent un environnement favorable pour investir dans les marchés boursiers, croit l’expert. « Ce sont les actions qui performent le mieux dans ce type d’environnement. On a traversé une période de risque de déflation, où les gens se sont réfugiés dans les obligations gouvernementales, mais nous arrivons à la fin de ce cycle. Les craintes liées à l’Europe et à la Chine vont également s’estomper à mesure que les problèmes se règlent dans ces régions. »

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000