A A A
Économie

Gestionnaires en direct – Migration vers les actifs à risque

9 octobre 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les rendements faméliques des obligations traditionnelles poussent les gens à chercher d’autres sources de revenu, explique Patrick O’Toole, vice-président, titres à revenus fixes mondiaux chez Gestion globale d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Depuis plusieurs années, nous observons une croissance en dents de scie et les investisseurs passent tour à tour du risque à la prudence. En ce moment, c’est l’inquiétude d’une croissance faible qui prédomine, et cela affaiblit les rendements des obligations, qui ont sensiblement baissé depuis un an. »

Patrick O’Toole s’attend à ce que cette situation prédomine pour encore quelques années, alors que la dette accumulée avant la crise du crédit continue d’alourdir la croissance mondiale. Dans ce contexte, dit-il, les gens commencent à explorer d’autres placements.

« Avec les faibles taux directeurs des banques centrales, les investisseurs se déplacent vers des actifs plus risqués, comme les obligations de sociétés, les obligations à rendement élevé, ou les actions à dividende. Ils sont plus motivés par le revenu que par la croissance », estime l’expert.

« Dans le passé, les gens utilisaient les actions comme éléments de croissance dans leur portefeuille, alors que les obligations jouaient un rôle plus tranquille. Mais la crise du crédit a fait réaliser aux gens que le marché obligataire est lui aussi soumis à l’incertitude. »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000