A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Pendant ce temps dans la cour arrière de la Chine…

27 mars 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Alors que la Chine amorce une croissance timide, il est temps de miser sur la Thaïlande et l’Indonésie, qui montrent des signes très solides à long terme, selon Stephen Burrows, directeur de l’investissement et spécialiste des marchés émergents chez Pictet.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

La Thaïlande, d’abord : « son économie est soutenue par une très forte consommation domestique, qui va encore croître dès le mois d’avril quand le salaire minimum va être augmenté de près de 40 %. En outre, le gouvernement s’est lancé dans un ambitieux programme d’infrastructures, surtout dans le domaine du rail, dont le coût pourrait représenter 22 % du PIB dans les dix prochaines années. »

Quant à l’Indonésie, elle offre « le meilleur des marchés émergents » selon Stephen Burrows. « Sa consommation domestique est en croissance et contrairement à la Chine dont la population vieillit, elle a une population encore très jeune. Le pays est à une étape précoce de développement alors ses titres bancaires sont particulièrement attrayants. Elle a aussi une force comparable à la Russie et au Brésil, qui est sa richesse en ressources naturelles, notamment le charbon très prisé des Chinois, et l’huile de palme dont elle est le premier producteur mondial. Une forte consommation domestique et des ressources dans le sol : cela donne une économie très attrayante pour les investisseurs des pays émergents. »

Loading comments, please wait.