A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Investir dans le trou d’une aiguille

21 octobre 2014 | Patrick Bradley | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’investissement dans les marchés émergents s’apparente à de la fine couture, aux dires de Patrick Bradley, spécialiste de produit dans l’équipe de revenus fixes mondiaux à Brandywine, à Philadelphie.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous cherchons spécifiquement des placements de qualité dans des devises à rendement élevé, et c’est pourquoi notre politique d’investissement ressemble au trou d’une aiguille », dit Patrick Bradley.

Selon l’expert, l’un des critères de choix d’un marché est l’indépendance de sa banque centrale.

« Nous ne voulons pas d’une obligation souveraine dans un pays où la banque centrale gonfle artificiellement l’économie, réduisant ainsi le pouvoir d’achat issu de nos rendements futurs », explique-t-il.

Ses deux pays de prédilection ces jours-ci : le Mexique et l’Inde.

« Les obligations mexicaines profitent d’une amélioration de la dynamique commerciale, d’une volonté réelle de réformer l’économie, et d’une ouverture accrue aux investisseurs étrangers. Cela sera particulièrement intéressant dans le secteur pétrolier, où de nombreux gisements en eaux profondes restent à explorer », dit Patrick Bradley au sujet de ses voisins du Sud.

Quant à l’Inde, « la banque centrale s’est renforcée et continue d’amasser des devises étrangères. De plus, le gouvernement qui vient d’être élu possède le capital politique nécessaire à faire des réformes en faveur d’une efficacité accrue. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques