A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Les pétrolières contre-attaquent

15 octobre 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Empêtrées depuis des années dans de longs cycles d’investissement pour répondre à la hausse de la demande, les pétrolières commencent à voir le bout du tunnel. Et c’est le moment d’en profiter, selon Michael Peterson, directeur général et gestionnaire de portefeuille chez Pzena Investment Management, à New York.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Dans le milieu des années 2000, tout le monde pensait que le baril de pétrole allait atteindre les 200 $. Les prix étaient élevés car la demande augmentait en Chine, et les initiatives pour répondre à cette demande tardaient à venir », rappelle Michael Peterson.

Selon l’expert, c’est cela qui a poussé les pétrolières à investir massivement dans des projets d’exploration à long terme, et à tester un éventail de nouvelles méthodes.

« C’est moins facile qu’avant de trouver du pétrole; l’industrie s’est donc lancée dans le forage horizontal, le pétrole de schiste, les sables bitumineux, et les eaux profondes. Ces méthodes d’exploration requièrent des investissements soutenus sur de longues périodes avant que l’on puisse en tirer le moindre dollar », explique Michael Peterson.

Évidemment, ce fut la manne pour une multitude de sociétés de services en forage. Mais les pétrolières à l’origine de ces investissements ont vu leurs liquidités fondre, jusqu’à ce que le marché les « abandonne » autour de 2010-2011. Mais le vent est en train de tourner, selon l’expert.

« La frustration du marché se voit dans la faible valeur de ces entreprises en Bourse, alors qu’elles sont pourtant parmi les moins volatiles de l’industrie. La bonne nouvelle, c’est que le gros de leurs investissements est derrière nous, et les liquidités reviennent peu à peu. C’est le moment d’en profiter. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques