A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Banques canadiennes : passez votre tour

16 octobre 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les banques canadiennes ont si bien performé depuis la crise financière qu’elles ne méritent pas notre investissement, pense Michael Peterson, directeur général et gestionnaire de portefeuille chez Pzena Investment Management, à New York.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Les banques canadiennes ont été relativement à l’abri de la crise financière de 2008, et cela a fait d’elles un choix de placement sûr dans les dernières années. Mais cela va changer », laisse-t-il tomber.

Selon lui, un investisseur à la recherche de bonnes affaires devrait se tenir à distance des banques canadiennes.

« Elles ont connu quelques déboires, mais elles n’ont pas été affectées au même point que leurs homologues étrangères par la crise et ses conséquences, incluant le durcissement de la réglementation et les poursuites judiciaires », rappelle Michael Peterson.

« Parce qu’elles ont échappé au pire, elles ont été considérées comme des actifs performants. En conséquence, elles se portent bien et ne font face à aucune difficulté qui pourrait rendre le marché pessimiste. »

Et c’est exactement pourquoi c’est une mauvaise idée d’investir dans les banques canadiennes aujourd’hui, estime l’expert.

« Mieux vaut se concentrer sur des titres à forte capitalisation, américains ou européens, qui ont vécu la crise mais qui sont capables d’en absorber les conséquences aujourd’hui. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques