A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Calme plat en vue au Canada (EN FRANÇAIS)

15 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La devise canadienne est à l’image de son économie : stable et sans espoir de hausse majeure jusqu’à nouvel ordre, selon Luc de la Durantaye, directeur gestionnaire, répartition de l’actif et gestion des devises à Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Il est encore trop tôt pour anticiper une hausse du huard. La balance courante du Canada présente encore un déficit, causé par un manque de compétitivité par rapport à l’économie mondiale et particulièrement à celle des États-Unis », dit Luc de la Durantaye.

Selon l’expert, il faut donc s’attendre à une devise relativement faible pour une assez longue période de temps. Et le prix du pétrole n’aide en rien la situation.

« Notre devise est très influencée par le prix du pétrole. Celui-ci ne devrait pas remonter de façon importante, alors il ne fera pas remonter le huard », dit M. de la Durantaye.

« Du côté des actions canadiennes, nous préférons demeurer neutres. Nous ne voyons pas de catalyseur capable de générer une surperformance face aux marchés mondiaux. L’économie canadienne est moribonde, avec un consommateur encore très endetté. Le marché devrait performer dans la moyenne mondiale, sans plus. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.