A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Chasser l’alpha à la chinoise

11 septembre 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La recherche de « l’alpha » nécessite une approche spécifique dans les marchés d’Extrême-Orient, explique Kenrick Leung, directeur de l’investissement à Amundi, à Hong Kong.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Notre portefeuille suit avant tout une approche ascendante (bottom-up) pour éviter les paris trop risqués. Notre bêta (mesure de la volatilité en comparaison au marché) reste très près de 1, entre 0,95 et 1,05 ».

Comment performer dans ce contexte? Kenrick Leung préconise trois approches simultanées pour chasser l’alpha, soit les performances supérieures à celle de l’indice.

« Jusqu’à 80% de nos titres sont des entreprises à large capitalisation qui occupent une bonne part de l’indice. Le deuxième groupe est plus excitant : ce sont des titres à moyenne capitalisation qui ont le potentiel de passer au niveau supérieur. Nous les repérons selon une approche ascendante pure. Enfin, le troisième groupe est constitué de titres cycliques comme ceux de l’industrie pétrochimique, des technologies ou du transport de marchandises; dans leur cas, le jeu est de saisir les points d’inflexion du cycle », explique l’expert.

Spécialisé dans la Chine, Hong Kong et Taïwan, Kenrick Leung distingue deux approches pour repérer les occasions dans ces marchés.

« Pour les critères de type localisés, comme les moteurs économiques, ou les secteurs de l’immobilier, des finances et de la vente au détail, nous faisons appel à des spécialistes de chaque territoire. Pour les secteurs plus globaux influencés par des forces externes, comme les technologies, l’industrie pétrochimique, le pétrole et le gaz, et les matériaux de base, nous faisons appel à des experts sectoriels », explique-t-il.

« C’est dans notre deuxième groupe d’action que nous avons le plus besoin de faire des recherches. Nous évaluons la crédibilité de l’équipe de direction, et celle des rapports financiers. Pour ce faire, nous parlons avec le plus de gens possible, des vendeurs aux clients. C’est une bonne façon d’éviter les accidents! »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques