A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Chine : moins d’infrastructures, plus de magasinage

16 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

dragon_globe_terre_Asie_asiatique_Japon_Chine_425Si les pays producteurs de matières premières souffrent de la mutation économique de la Chine, certains secteurs de la consommation vont largement en profiter, indique Kenrick Leung, directeur des placements à Amundi Hong Kong.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Dans les prochaines années, la croissance chinoise proviendra davantage de la consommation et moins des investissements en immobilisations. Les secteurs négativement touchés seront ceux des produits de base », dit Kenrick Leung.

Les pays comme le Brésil, la Russie ou l’Australie ont beaucoup profité des dépenses chinoises en infrastructures dans la dernière décennie; mais dorénavant, le vent a tourné.

« Ces développements ont généré une surcapacité qui prendra de nombreuses années à se résorber. Les dépenses en infrastructures seront maintenant axées sur l’intérieur des villes, mais elles requéreront moins de matières premières que dans la dernière décennie », poursuit Kenrick Leung.

La bonne nouvelle, c’est que les consommateurs chinois dépenseront davantage, car leurs revenus se sont améliorés et la classe moyenne s’agrandit, dit l’expert.

« Les riches achèteront moins de produits de luxe, notamment en raison des mesures contre la corruption, mais la classe moyenne va effectuer plus de dépenses discrétionnaires. Il est difficile de dire quel pays en profitera en particulier, mais on peut miser sur les marques de milieu de gamme et plus, comme Apple ou Nike. La classe moyenne s’intéresse à des marques aspirationnelles. Bien sûr, les marques locales resteront les premières à en profiter. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques