A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Comment investir dans les jeux vidéo chinois

12 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Chine_Asie_Hong-Kong_425On trouve d’excellentes occasions dans le secteur des technologies outre-mer, particulièrement en Chine, à condition de bien comprendre leurs pratiques comptables, explique Mark Lin, vice-président et gestionnaire de portefeuille à Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Dans le secteur des technologies, nous recherchons la croissance sans égard à la région où elle se trouve », dit Mark Lin.

Cette approche apatride repose principalement sur trois critères : la croissance de l’entreprise, la pérennité de ses revenus et flux de liquidité, et sa capacité à demeurer un chef de file dans les cinq prochaines années.

« Pour bien analyser les titres étrangers, il faut comprendre la façon dont ils préparent leurs rapports financiers. Leurs pratiques sont parfois très différentes de celles qui prévalent aux États-Unis, de même que la réglementation en vigueur », dit Mark Lin.

L’un des titres technologiques étrangers qui piquent son intérêt est Tencent, un poids ultra-lourd des télécommunications en Chine, qui fait bien plus que de vendre des forfaits mobiles.

« Ils sont chefs de file dans les jeux vidéo, la messagerie et les paiements mobiles. Leurs services de messagerie QQ et WeChat comptent chacun de 700 à 800 millions d’utilisateurs, dans un pays de 1,4 milliard d’habitants. Seul Facebook les dépasse en termes de nombre d’utilisateurs et de parts de marché », explique Mark Lin.

« Ces services devraient continuer à se développer, notamment parce que Tencent est un pionnier dans la monétisation des jeux vidéo en ligne, un marché en pleine expansion en Chine. Ils parviennent à faire payer régulièrement leurs utilisateurs pour des biens électroniques qui leur permettent d’avancer dans les jeux. Avec leur historique de génération de profits, nous nous attendons à les voir dominer le marché dans les prochaines années. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques