A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Comment protéger un portefeuille obligataire

25 mars 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Tout portefeuille obligataire devrait se protéger dès maintenant contre une hausse probable des taux d’intérêt, conseille John Braive vice-président du conseil, Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Les mouvements du marché affectent les prix. On n’y peut rien, c’est ainsi. Mais on peut réduire les effets de la volatilité en bâtissant un coussin de rendement dans le portefeuille ».

La recette de John Braive : surpondérer les obligations de sociétés, en mêlant le court et le long terme, la catégorie investissement et les hauts rendements.

« Les obligations à cinq ans du gouvernement offrent environ 1,5% de rendement, tandis que les obligations de société à long terme offrent au moins 1% de plus, et celles à haut rendement atteignent 4,5% de plus. Cela crée un coussin de rendement en cas de hausse des taux d’intérêt », explique John Braive, qui gère un portefeuille surpondéré à plus de 60% par des obligations de société.

Selon l’expert, quatre stratégies de gestion peuvent être utilisées dans un portefeuille obligataire :

– Les stratégies de maturité, ou de sensibilité aux taux d’intérêt.
– Le positionnement dans la courbe de rendement, qui joue avec la maturité des titres.
– La répartition entre les obligations fédérales, provinciales, à haut rendement, de sociétés, ou étrangères.
– L’analyse de crédit qui permet de choisir les titres.

« Habituellement, ces stratégies sont utilisées ensemble, mais dans la prochaine année c’est la première qui va dominer notre portefeuille », prévoit John Braive.

« Aussitôt que nous entrevoyons une hausse des taux d’intérêt, nous raccourcirons la maturité moyenne en achetant des obligations à court terme et à taux variable, et en augmentent notre part de liquidités. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques