A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – En 2015, éloignez-vous des matières premières

20 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le cours du pétrole finira par reprendre son tonus, mais en attendant, les meilleures occasions des marchés canadiens se trouvent hors des matières premières, explique Craig Jerusalim, gestionnaire de portefeuille pour Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« En 2015, les investisseurs canadiens devraient explorer d’autres secteurs que l’énergie ou les matières premières. Par exemple dans le domaine de la santé, Valeant va poursuivre la stratégie d’acquisition qui lui a très bien servi jusqu’ici, et pourrait devenir une des cinq plus grandes entreprises pharmaceutiques avec plus de 150 milliards de capitalisation boursière », dit Craig Jerusalim.

Selon l’expert, l’année 2014 a offert autant de bonnes que de mauvaises surprises, entre les records boursiers du mois de septembre et la chute du pétrole au début de l’hiver.

« La plus belle surprise a été la force des produits de consommation courante; certains épiciers et détaillants ont connu des performances de 30 à 50 %. Ils ont bien sûr accueilli des investisseurs qui fuient les matières premières, mais ils ont aussi profité d’acquisitions judicieuses et d’améliorations opérationnelles », dit Craig Jerusalim.

Les plus mauvaises surprises, en revanche, sont venues du côté des pétrolières. « Les entreprises de grande envergure, avec des états financiers robustes et de grandes capacités de production à faible coût, ont connu le même sort que les plus petits joueurs sans modèle d’affaires durable », observe l’expert.

Bien sûr, l’investisseur rusé pourrait y voir une occasion d’acheter. Mais le rendement se fera à long terme, prévient Craig Jerusalim.

« Je ne m’inquiète pas trop pour le cours du pétrole; la production demeure coûteuse et cela va soutenir les prix à long terme. On ne reviendra pas à plus de 100 $ le baril, mais on reviendra à terme dans la zone de 70 à 80 $. »

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques