A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Il reste encore du rendement dans l’énergie

12 février 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

C’est le moment de faire de belles prises dans les obligations américaines du secteur de l’énergie, explique Andrew Kronschnabel, gestionnaire de portefeuille pour Logan Circle Partners à Philadelphie.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous observons le secteur attentivement depuis six mois, et nous avons remarqué deux phénomènes », résume-t-il.

Le premier : l’apparition d’occasions alléchantes parmi les obligations de producteurs d’énergie de haute qualité (AAA ou AA).

« Les émetteurs de haute qualité incluent des producteurs qui profitent de très bas coûts de découverte et de mise en valeur. Le secteur entier a vu ses prix chuter de 50 à 60 points de base en trois mois, alors cela crée des occasions pour qui sait naviguer parmi les émetteurs et reconnaître la meilleure qualité » , dit Andrew Kronschnabel.

Second phénomène : la résilience supérieure des sociétés de personnes cotées en Bourse (SPCB, ou Master Limited Partnerships) parmi les obligations à haut rendement.

« Tous les titres liés à l’exploration et à la production ont vu leurs prix chuter drastiquement. Mais bien qu’on considère que 21 % des titres à haut rendement sont liés à l’énergie, seule une portion est exposée aux fluctuations des prix du pétrole et du gaz », précise M. Kronschnabel.

« Mais si on regarde les SPCB, dont beaucoup sont des pipelines, ces titres sont moins exposés au prix qu’au volume de pétrole. Leurs prix dépendent de leur capacité à livrer plutôt que du prix de la commodité sous-jacente. C’est pourquoi il y a de nombreuses occasions à saisir dans ce secteur. »

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques