A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Infrastructures et services : les trois grandes tendances mondiales

21 janvier 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

cellulaire_telephone_habitation_maison_technologieDans les infrastructures et services d’utilité publique, certaines tendances sont assez solides pour braver les tempêtes économiques, dit Richard Elmslie, fondateur et co-PDG de RARE Infrastructure à Sydney (Australie).

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

La première : le besoin grandissant de données cellulaires, qui pousse les opérateurs à ajouter toujours plus d’équipement sur des tours qu’ils louent à fort prix. « Selon les pays, les propriétaires des tours ne sont pas toujours inscrits en Bourse. Alors nous investissons parfois dans des entreprises privées, si leur évaluation s’avère attrayante. Le phénomène est mondial, surtout dans les pays émergents. C’est le cas de la Chine notamment, qui aura 40 villes de plus de 10 millions d’habitants d’ici 2030 », dit Richard Elmslie.

Autre tendance plus discrète mais bien réelle : le besoin d’assurer le niveau de qualité des infrastructures. « Les gens ne veulent pas de coupures d’électricité, ils s’attendent à recevoir de l’eau et à se faire livrer de l’essence. Il y a donc beaucoup d’argent investi dans l’entretien ou le remplacement des infrastructures existantes », indique M. Elmslie.

L’expert cite les agences internationales d’énergie selon lesquelles 48 billions seront investis en approvisionnement et en efficacité, dont 6 en énergie renouvelable, et 7 en transmission et distribution.

« La population ne se rend pas toujours compte des montants d’argent nécessaires à maintenir sa satisfaction. Par exemple, les aéroports et routes qui appartiennent aux gouvernements ont besoin de capitaux importants, et les gouvernements ne les ont pas toujours. Ils font donc appel au privé, ne serait-ce que pour participer au capital », poursuit-il.

Dernière tendance : le réchauffement climatique, qui a une influence croissante sur les infrastructures car il redéfinit la façon dont on les utilisera dans l’avenir.

« Les technologies des piles et du stockage de l’énergie sont en train de progresser. Les sources d’énergie renouvelables prennent de l’importance, ce qui soutient la production décentralisée d’énergie [lorsque les consommateurs alimentent eux-mêmes le réseau]. Nous devons surveiller l’évolution des modèles d’affaires liés à ces tendances pour comprendre d’où proviendront les revenus futurs », conclut Richard Elmslie.

Loading comments, please wait.