A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – La Fed influence les cours mondiaux des matières premières

27 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les marchés s’attendent à ce que la banque centrale américaine rehausse ses taux directeurs d’ici quelques mois. Cela aurait des répercussions directes sur les économies des pays émergents, et par conséquent sur les cours des matières premières, croit Scott Vali, vice-président, actions à Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Si les taux américains augmentent, cela va attirer des capitaux en quête de rendement. Les flux en provenance du monde entier vont s’intensifier », entrevoit Scott Vali.

Déjà, certaines banques centrales commencent à puiser dans leurs réserves monétaires pour compenser la fuite croissante de capitaux à l’international, note l’expert.

« On le voit en Malaisie, en Indonésie et en Chine. Plus les capitaux sortent du pays, plus le crédit se resserre, et plus la consommation domestique ralentit », dit Scott Vali.

Cela a des conséquences sur les matières premières, qui voient leur demande chuter. Les investisseurs doivent donc faire jouer le principe de l’offre et de la demande.

« Nous identifions les matières premières qui vont demeurer en demande, ou dont l’approvisionnement décline plus rapidement que la demande », résume-t-il.

Dans le cas du pétrole, Scott Vali juge les marchés « trop pessimistes ».

« La production de pétrole connaît un déclin naturel. Le monde doit produire de 4 à 5 millions de barils supplémentaires par an pour maintenir la production. Mais il faudrait que les prix augmentent pour inciter les producteurs à investir. Nous allons sûrement voir le marché se réajuster en ce sens, afin de répondre à la demande qui, par ailleurs, devrait rester solide. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques