A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – L’art de la pêche au petit

19 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les titres à petite capitalisation sont souvent soumis à une activité intense, et c’est pourquoi il est essentiel d’en faire une gestion active, dit Jennifer Law, vice-présidente et gestionnaire de portefeuille à Gestion d’actifs CIBC.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

L’experte prend pour exemple les fonds de placement immobilier (FPI). « Ces titres recommencent actuellement à se négocier à un bon prix, dit-elle. Les taux d’intérêt ne devraient pas monter avant longtemps, et ils vont peut-être même être abaissés à nouveau, alors les FPI ont tout à gagner du point de vue de la croissance, des dividendes, de la stabilité, et de la prévisibilité des revenus. »

Jennifer Law cite l’exemple d’une entreprise active dans le marché muti-résidentiel des provinces de l’Atlantique, qui devrait profiter des regains d’activité économique dans la région. Ou encore une firme d’investissement qui tire la moitié de ses revenus du marché américain, et profite donc du tonus de nos voisins du Sud.

« La clé pour bien choisir ses titres, c’est de connaître l’entreprise et ses états financiers, mais aussi la valeur de leurs actifs à long terme », indique Jennifer Law.

« Si on prend l’exemple du secteur pétrolier, l’entreprise sera-t-elle capable de générer des revenus même quand les prix sont bas? Nous devons repérer celle qui pourra croître dans les périodes creuses du cycle, avec la bonne équipe de direction, la bonne structure de coûts, et les bonnes ressources pour amasser des actifs attrayants lorsque les autres seront forcés de vendre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques