A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Le « bêta intelligent » pour les nuls

28 janvier 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Depuis la récession, on a vu apparaître des stratégies alternatives d’équilibrage de portefeuille, regroupées sous le nom de « bêta intelligent » (smart beta). Celles-ci visent à exploiter le meilleur de la volatilité sans prendre trop de risque, explique Adrian Banner, président de la firme Intech à West Palm Beach, en Floride.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Le terme « smart beta » regroupe des milliers de stratégies différentes, et il est difficile d’identifier de façon claire ce qu’elles ont en commun. Mais elles partagent une caractéristique, qui est de s’éloigner de la méthode traditionnelle d’équilibrage basée sur la capitalisation boursière », explique l’expert.

Alors que des indices comme le S&P 500 basent leur classement sur la capitalisation des entreprises, un exemple de stratégie de « bêta intelligent » est de placer le même montant d’argent dans tous les titres. Ainsi, les titres en baisse sont achetés à bas coût, et les titres en hausse sont revendus avec une prime.

Bien qu’on entende parler d’elles depuis peu, ces stratégies existent depuis longtemps, avance Adrian Banner.

« Il y a plus de quarante ans déjà que certains investisseurs expérimentent avec des stratégies alternatives d’équilibrage de portefeuille. Le « smart beta » leur a simplement donné un nom. Cependant, dans beaucoup de cas le contrôle du risque est encore incertain. Beaucoup d’expérimentation reste à faire, mais les meilleures stratégies seront celles qui resteront au bout du compte. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques