A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Le prêt à taux flottant, cet inconnu

29 avril 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Contrairement aux obligations, les prêts à taux flottant sont à l’abri des hausses des taux d’intérêt, explique David Wong, directeur général de l’équipe de recherche en gestion de placements chez Gestion globale d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Ces produits ressemblent aux obligations dans le sens qu’ils représentent un contrat entre un emprunteur et un prêteur. Ils utilisent un vocabulaire similaire, incluant le coupon, le capital, etc. Mais contrairement à eux, ils ne sont pas affectés par les taux d’intérêt, parce qu’ils n’ont pas d’échéance », explique l’expert.

L’autre caractéristique majeure des prêts à taux flottant, c’est qu’ils présentent un niveau de risque élevé, avec des cotes inférieures à DDD. Mais le risque est mitigé par rapport à d’autres catégories d’actifs, souligne David Wong.

« Ils sont plus haut placés dans la structure du capital de l’entreprise; en cas de défaut, leur créance a donc priorité sur les obligations et les actions. De plus, ils incluent une clause qui restreint l’endettement supplémentaire auquel peut recourir l’entreprise. Alors qu’avec les obligations, on ne sait jamais combien de financement additionnel l’emprunteur va aller chercher. »

Ce type de titre est peu connu, et pourtant il représente un marché substantiel. Aux États-Unis, plus de 800 milliards de dollars en prêts à taux flottant sont en circulation, dans des industries aussi variées que la santé, l’énergie, le jeu ou les médias.

Loading comments, please wait.