A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Lendemain de veille pour l’énergie dans les pays émergents

17 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les entreprises des pays émergents liées à l’énergie et aux matières premières subissent encore les conséquences de leurs investissements excessifs des années 2000, explique Michael Peterson, directeur général et gestionnaire de portefeuille à Pzena Investment Management, à New York.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Le niveau de dépenses en capitaux qu’on a vu en Chine à cette époque ne pouvait pas être maintenu. Quand les pays émergents ont atteint un pic cyclique en 2011, la demande d’énergie et de matières premières a chuté », dit Michael Peterson.

Résultat : les entreprises qui avaient investi lourdement quand elles avaient le vent dans les voiles ont soudain fait face au calme plat.

« Après avoir énormément élargi leurs capacités, elles sont incapables d’atteindre un rendement attrayant. Résultat : des pans entiers du marché de l’énergie traversent une période prolongée de capacités excessives et de faibles revenus », poursuit M. Peterson.

« Plusieurs entreprises des pays émergents affichent un déficit dans leur compte courant. De plus, elles risquent de souffrir d’une hausse des taux américains », dit l’expert.

Pour les investisseurs, il faut donc se méfier des titres dont le prix paraît attrayant dans ce secteur. « Ils semblent beaucoup moins bon marché quand on considère leurs perspectives de profits à long terme. La descente du pic de 2011 n’est toujours pas terminée. »

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques