A A A
Affaires

Gestionnaires en direct – Les dividendes d’entreprise, une valeur-refuge à suivre

2 décembre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’incertitude des marchés confère aux pidendes d’entreprises un attrait jamais vu depuis les années 50, selon Luc de la Durantaye, premier vice président, répartition de l’actif et gestion des devises chez Gestion globale d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

«Face au pessimisme concernant l’économie mondiale, la Banque du Canada joue de prudence, en restant sur la voie d’accotement au niveau de sa politique monétaire », observe Luc de la Durantaye. « En conséquence, les taux obligataires canadiens restent à un niveau peu élevé, ce qui permet de maintenir la croissance économique du pays. Mais cela amène aussi des occasions sur le marché boursiers car plusieurs entreprises offrent des pidendes supérieurs aux taux d’intérêt. On n’avait pas vu ce phénomène depuis les années 50. »

Côté devises, les investisseurs devraient aussi s’exposer à la croissance des consommateurs des pays émergents, selon Luc de la Durantaye. « Ils sont moins entêtés que les consommateurs américains ou canadiens. Plusieurs de ces pays ont des devises sous-évaluées par rapport aux dollars américain et canadien. Leurs devises sont un bon placement car elles devraient s’apprécier graduellement, en plus de profiter de leur croissance économique. »

Loading comments, please wait.