A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Les FPI reprennent du poil de la bête

12 novembre 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après leur importante correction des derniers mois, les FPI se retrouvent dans une situation assez solide pour renouer avec la croissance, estime Jason Yablon, gestionnaire de portefeuilles mondiaux chez Cohen & Steers à New York.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Les fonds de placement immobilier (FPI) allaient exceptionnellement bien au début de l’année, mais ont subi des effets négatifs lorsque les taux d’intérêt ont augmenté », rappelle l’expert.

Jason Yablon n’endosse pas l’idée généralement répandue que les FPI souffrent toujours en période de hausse des taux d’intérêt. Selon lui, les données historiques indiquent le contraire à long terme.

« Les FPI sont très sensibles aux variations de taux d’intérêt, mais ils finissent par profiter de la croissance économique qui va avec. Quand les propriétaires peuvent augmenter leur taux d’occupation et leurs loyers, la valeur de leurs titres grimpe. Mais ça ne se fait pas du jour au lendemain car certains actifs immobiliers mettent du temps à s’adapter. D’un côté, on a des chaînes d’hôtels qui peuvent augmenter leurs prix du jour au lendemain. Et à l’autre bout du spectre, on a des baux signés pour 15 ans avec des plafonds annuels d’augmentation de loyer; ces titres se comportent un peu comme des obligations », explique-t-il.

Après la chute, les FPI entament tranquillement une remontée soutenue par de bonnes bases, selon Jason Yablon.

« On voit une hausse de la demande alimentée par la création d’emplois, tandis que l’offre a peu augmenté. Le résultat est une croissance nette des revenus d’exploitation, c’est-à-dire que les loyers et les taux d’occupation augmentent. Les titres immobiliers gagnent ainsi en valeur, ce qui nous fait dire qu’ils sont offerts à un prix très raisonnable aujourd’hui. »

Loading comments, please wait.