A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Mince espoir pour les petites capitalisations

26 février 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après une année 2014 peu glorieuse, les titres canadiens à petite capitalisation risquent de continuer sur la même lancée tant que le prix du pétrole reste bas, juge Jennifer Law, vice-présidente et gestionnaire de portefeuille à Gestion d’actifs CIBC.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Les petites capitalisations sont plus sensibles que les grandes à la volatilité des marchés financiers », dit Jennifer Law en faisant référence à leur coefficient bêta.

Selon elle, les deux indices ont en commun de reposer principalement sur trois secteurs : les services financiers, l’énergie, et les métaux de base. Cependant, les petites capitalisations ont plus de matières premières, et celles-ci devront regagner du tonus pour que l’on puisse voir l’indice remonter en 2015.

« La performance de ces titres dépendra de la confiance des investisseurs, et je ne suis pas sûre que celle-ci sera forte cette année », dit Jennifer Law.

Le prix du pétrole reste un facteur de poids, croit-elle. Or, bien malin qui peut dire comment il évoluera dans les prochains mois.

« On manque de visibilité sur l’avenir du pétrole. Les choses pourraient changer rapidement, conclut l’experte. Il faut attendre de voir l’évolution des négociations sur les projets nucléaires de l’Iran au cours du mois de mars, et l’issue des prochaines réunions de l’OPEC en juin. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques