A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Nouvelle donne pour le secteur américain de la santé

22 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les transformations du système de santé américain ont complexifié les placements en santé du point de vue des investisseurs, mais l’attrait reste fort, argue Ann Gallo, analyste spécialisée en santé et gestionnaire de portefeuille pour Wellington Management.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« L’univers de la santé a changé de deux façons. La première, c’est que les outils et techniques que nous avons maintenant à notre disposition, comme le séquençage du génome humain, ont propulsé l’innovation. La seconde, c’est que les coûts sont devenus un enjeu beaucoup plus important », dit Ann Gallo.

Selon l’experte, la structure de prix des médicaments aux États-Unis a radicalement changé en raison des nouvelles réglementations. Dans « l’ancien monde », une entreprise pouvait offrir à un prix élevé un médicament similaire à celui d’un concurrent en proposant simplement des caractéristiques améliorées, par exemple une posologie simplifiée. Désormais, le système demande aux entreprises d’offrir non seulement une efficacité clinique accrue, mais aussi un prix attrayant.

« Quand on lance un nouveau médicament, on doit maintenant démontrer qu’il sera meilleur que les autres du point de vue clinique, mais intéressant du point de vue de la valeur », explique Ann Gallo.

Selon elle, le nouvel environnement va séparer clairement les gagnants et les perdants. Résultat : les investissements « aveugles » dans le secteur de la santé, tels les placements sur l’ensemble de l’indice, seront moins pertinents que jamais.

Au delà des contextes réglementaire et économique, le vieillissement de la population reste un gage sûr de rentabilité lorsque l’on investit dans la santé. Mais ce facteur a ses limites, selon Ann Gallo.

« L’erreur est de penser que le vieillissement de la population devrait nous inspirer à investir arbitrairement dans tout ce qui touche à la santé. En réalité, il va falloir distinguer les entreprises qui offrent des produits et services améliorés, mais aussi des initiatives d’innovation pertinentes. »

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques