A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Pondération à la canadienne

14 août 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Il peut être judicieux de sous-pondérer certains secteurs dans un portefeuille d’actions canadiennes, même s’ils sont très performants, dit Gary Chapman, directeur général, actions canadiennes à Guardian Capital.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Si vous regardez les 50 plus gros titres et leur poids dans nos placements, nous tendons à les sous-pondérer. En revanche, nous surpondérons les 150 suivants. En plaçant un peu moins d’argent sur les grandes entreprises matures, nous pouvons en mettre plus sur les titres à moyenne capitalisation qui ont un plus grand potentiel de croissance », explique l’expert.

Bien que le secteur financier soit particulièrement performant au Canada, Gary Chapman refuse d’y mettre tous ses œufs.

« L’avantage de ne pas trop en mettre dans les services financiers, c’est qu’on libère de l’argent pour d’autres entreprises de qualité dans d’autres secteurs. »

Gary Chapman détaille ensuite ses sous-secteurs préférés au sein des services financiers.

« Les banques auront plus de mal à trouver des revenus dans une économie en ralentissement, mais l’augmentation prochaine des taux d’intérêt pourrait leur amener de plus belles marges. Du côté de l’assurance vie, ces entreprises performent peu dans un environnement de faibles taux d’intérêt, et elles se sont bien adaptées à la situation en repositionnant leurs produits, mais le meilleur est derrière nous. Dorénavant, c’est plutôt du côté de la gestion de patrimoine qu’il faut chercher la croissance. »

 

Loading comments, please wait.